Autoportrait de Édouard Levé /

J’ai découvert Édouard Levé en 2012, à l’occasion d’une exposition au Musée d’Art Contemporain de Marseille consacrée à son travail photographique.

Pour son Autoportrait, il procède par accumulation de propositions, le plus souvent sans transition ni continuité entre elles. L’exercice est des plus périlleux. On pense au Je me souviens de Perec. Et ce n’est pas pour rien que l’oulipien est évoqué dès la première ligne du texte. On imagine la complexité que représente le montage, au sens cinématographique du terme, d’une telle œuvre.

Édouard Levé y montre un sens du rythme et du contre-pied redoutable et terriblement efficace. À la manière d’un pointilliste, se dessine effectivement au fil de la lecture le portrait d’un auteur troublant, attachant, sensible, déroutant et talentueux. Cette litanie d’affirmations factuelles, parfois triviales, dénuées de tout pathos, de toute complaisance ou psychologie, me touche d’une manière délicieusement mystérieuse.

… « Comme je suis drôle, on me croit heureux. »

« Dans ma bouche, le temps du bonbon est lent. »

« Je suis contre le crépi. »

« Je ne suis pas certain de pouvoir servir d’exemple à la jeunesse. »

« Je n’ai pas souvenir d’une messe qui ne m’ait ennuyé. »

« Je mange trois fois par jour. » , etc., etc., etc…

On sort de cette lecture tout à la fois bousculé et interloqué, mais avec la certitude d’avoir rencontré quelqu’un, un écrivain.

 

Autoportrait,  Édouard Levé, P.O.L., 2005, 128 p., 15,20 €

(Existe également chez le même éditeur au format poche à 5 €)

Présentation d’une mise en scène du texte par Guillaume Béguin à Genève en 2010

https://vimeo.com/32878603 1’45

*Le titre de cet article est emprunté à Umberto Eco.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de Benoît Pichaud

Un credo, "... entreprendre de savoir comment et jusqu'où il serait possible de penser autrement." (Michel Foucault)

Derniers Articles par Benoît Pichaud

CATÉGORIE

Littérature française