Revenir à Palerme de Sébastien Berlendis /

 

Le narrateur retrouve Palerme huit ans après l’avoir quittée. Il loge dans un vieux palais en voie d’abandon. Il sillonne la ville. Les souvenirs de Délia, l’ancienne amante, rôdent dans les lieux autrefois fréquentés.

Il va, d’une arrière-salle de café où sont projetés de vieux classiques (Visconti, Huston, Bresson), au parc de la Favorite, lieu de rencontres nocturnes et furtives, et jusqu’à une station balnéaire à la sortie de la ville.

Il dort peu, erre, boit. L’air poisse.

Une nouvelle aventure se noue avec une femme qui occupe le palais d’en face.

« À cet instant, la tendresse, la beauté d’Élizabeth, la violence du vacarme désarment ma lucidité, et je cède à la croyance d’une vie nouvelle. »

La touffeur et la torpeur contribuent à une sensation de décrépitude et de déréliction générales, à l’image des murs de la ville.

« Comment accueillir la possibilité d’une joie nouvelle sans l’étouffer sous les strates du passé. »

Un texte court, dense et habité, à l’atmosphère proche de celle de Au-dessous du volcan de Malcolm Lowry.

 

Revenir à Palerme, Sébastien Berlendis, Éditions Stock, 2018, 96 p., 13,50 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de Benoît Pichaud

Un credo, "... entreprendre de savoir comment et jusqu'où il serait possible de penser autrement." (Michel Foucault)

Derniers Articles par Benoît Pichaud

CATÉGORIE

Littérature française, Parution "récente"