13 novembre 2018

Rendre à César…

Les Lauriers sont coupés de Édouard Dujardin /

 

En 1887, paraît Les Lauriers sont coupés de Édouard Dujardin, jeune auteur symboliste et wagnérien, proche de Mallarmé. De son aveu même, le livre fut reçu dans une indifférence à peu près générale et les ventes quasi nulles. Il faut attendre 33 ans pour que le texte connaisse une nouvelle vie lorsque James Joyce en conseille la lecture à son ami Valery Larbaud à qui il reconnaît sa dette envers Dujardin. C’est que ce dernier a tout simplement inventé le monologue intérieur que Joyce allait magnifier dans Ulysse.

L’histoire racontée est banale voire triviale. En fait, il ne se passe quasiment rien. C’est le récit de six heures de la vie de Daniel Prince, jeune étudiant qui s’est amouraché d’une cocotte qui le mène en bateau.

Mais ce récit nous est entièrement livré par le truchement du flux de conscience du personnage principal. Nous sommes invités à suivre le flot de ses pensées, sans aucune nécessité narrative. C’est un discours sans auditeur, sans interlocuteur qui fait la part belle à la poétique de l’association, au coq-à-l’âne, à la phrase nominale, à l’infinitif, à la répétition, à la litote, à l’ellipse, autant de procédés d’une économie expressive au service de la célérité, de l’instantanéité. Le temps de « l’action » est le temps de la lecture.

Dans cette perspective, « dire, c’est penser et faire exister le monde ». Ce n’est plus « Je pense donc je suis», mais « Je pense donc le monde est ».

Il est troublant à cette lecture de voir clairement se glisser dans les pas de Daniel Prince (et s’il est prince, c’est qu’il règne souverainement sur son monde) à Paris, ceux de Stephen Dedalus et Leopold Bloom à Dublin.

 

Les Lauriers sont coupés, Édouard Dujardin, GF Flammarion, 2001, Présentation, notes, dossier documentaire, chronologie et bibliographie par Jean-Pierre Bertrand, 190 p., 7,80 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de Benoît Pichaud

Un credo, "... entreprendre de savoir comment et jusqu'où il serait possible de penser autrement." (Michel Foucault)

Derniers Articles par Benoît Pichaud

CATÉGORIE

Littérature française